Autoérotismes et dromomanies

English | Français
A Contrario no. 22 André Ourednik, 2016, « Autoérotismes et dromomanies », in A contrario, 2016/1 (n° 22), pp. 83-102.

Cet essai se présente sous forme d’un dialogue transtemporel entre des observations qui éclairent la figure de la machine, envisagée comme une boucle autoréférente qui canalise et capte les désirs des individus, et qui se nourrit de ces derniers et en les intégrant à sa structure. L’objectif de l’essai est aussi de déceler des lignes de fuite de l’ordre mécanique ainsi examiné. Afin d’atteindre ce but, la forme du dialogue vise aussi à rompre avec l’évidence d’un développement linéaire. Cette forme privilégie l’examen de la technosphère en tant que système d’échos dont le futur émerge de la résonnance des antécédents, et qui se laisse dévier par l’introduction de faits dissonants. Élaboré dans le cadre du projet du Fond National Suisse Sinergia « PostCarWorld », l’article s’appuie notamment sur la voiture automobile en tant que figure emblématique de la technosphère.