Wikitractatus spatial #2 – La fureur de lire

André Ourednik, Monday, June 1, 2015
Athanasius Kircher, Ars magna lucis et umbrae, Rome, H. Scheus, 1646, p. 912, pl. 34

Athanasius Kircher, Ars magna lucis et umbrae, Rome, H. Scheus, 1646, p. 912, pl. 34

Après une première installation à Lausanne, le Wikitractatus a déployé ses branches sous le soleil de mai à Genève, à l’occasion de la Fureur de lire, adoptant deux formes, cette fois: une installation urbaine et un spectacle à trois voix.

Préparation des panneaux du Wikitractatus (Alexandre Grandjean et André Ourednik)

Préparation des panneaux du Wikitractatus (Alexandre Grandjean et André Ourednik)

Diverses pensées apocryphes au sujet de Joseph le Charpentier

Diverses pensées apocryphes au sujet de Joseph le Charpentier

La performance s’est déroulée dans les combles du Collège Calvin du 16e s. Quand Genève possédait encore ses murs d’enceinte, ces étages abritaient les chambres d’enseignants, qui pensaient, qui veillaient et dormaient là, qui montaient parfois à l’étage où nous avons rejoint leurs ombres avec les spectateurs. Dotés de lampes de poche, ils découvraient des traces d’enseignants gravées sur les murs. Ça et là aussi, des extraits du Wikitractatus dans l’installation réalisée par Juliette Lenoir.

Phase d'installation dans les combles (Alexandre Grandjean et Juliette Lenoir)

Phase d’installation dans les combles (Alexandre Grandjean et Juliette Lenoir)

Phase d'installation dans les combles (Juliette Lenoir)

Phase d’installation dans les combles (Juliette Lenoir)

Un humain déterminé (Stéphane Bovon)

Humain (Stéphane Bovon)

Dehors dans la Vieille-Ville, ces mêmes spectateurs avaient passé l’après-midi à dériver le long de multiples itinéraires  entre panneaux de texte reliés par des coordonnées géographiques. Ils retrouvaient à présent ces textes suspendus sous la charpente d’un toit, sur un fil qui les reliait. Si, dehors, ils avaient cheminé à leur guise,  choisissant eux-mêmes la suite des textes, dedans, ils ont été embarqués sur un fil de lecture avec Alexandre Grandjean, Stéphane Bovon et moi même dans l’obscurité et la torpeur des combles, enveloppés d’une bande son d’Eliane Radigue.

Nous avons invité les présents à imaginer la ville qui est dehors. Leurs promenades, leurs errances dans cette ville, où nous nous croisons, où les histoires se nouent, toujours un peu parce que nous  le voulons, toujours un peu malgré nous. À penser au lien entre le dedans et le dehors, l’intérieur et l’extérieur. Entre les réalités intimes que chacun porte dans sa mémoire et les réalités partagées dehors, dans l’espace extime. Plus tard, nous les avons invité à s’imaginer entrer dans une caverne ou dans une grotte.

Le Collège Calvin, comme les grottes de contes, ne s’ouvrent qu’une fois par année, pour donner accès au trésor caché. Les contes disent aussi qu’il ne faut pas s’attarder trop longtemps dans une grotte, parce qu’elle se ferme avant le dernier son de cloche. La grotte laisse entrer — et sortir — à sa seule guise.

"Je devine, à travers un murmure... (Denise Mützenberg)

“Je devine, à travers un murmure…” (Denise Mützenberg)

P1060313_select

… Le contour subtil des voix anciennes… (Casim Admonk)

... Et dans les lueurs musiciennes...

… Et dans les lueurs musiciennes…

... Amour pâle, une aurore future !

… Amour pâle, une aurore future !

Merci!

Une immense merci à tous ceux qui ont rendu ce projet possible. Nous pensons notamment à la Maison de Rousseau et de la Littérature, à Aurélia Cochet et Nathalie Garbely ainsi qu’à l’ensemble de l’équipe et aux bénévoles qui ont accueilli le public. Au Service administratif et technique de la ville de Genève, Alain Richina. À Dolores Meyer, au Collège Calvin.

À Laurence Gudin, Gabrielle Wagnière et Félix Prautzsch, éditeurs de l’extrême! Merci à toi Marie W.

Installation - phase extérieure (Stéphane Bovon, Félix Prautzsch, Alexandre Grandjean, Juliette Lenoir)

Installation – phase extérieure (Stéphane Bovon, Félix Prautzsch, Alexandre Grandjean, Juliette Lenoir)

Installation espace public. Phase rituelle.

Installation espace public. Phase rituelle.

Une éditrice genevoise rare dans son milieu naturel

Une éditrice genevoise rare dans son milieu naturel

Première visite des combles du Collège Calvin (Aurélia Cochet)

Première visite des combles du Collège Calvin (Aurélia Cochet)

Première visite des combles du Collège Calvin (Alain Richina)

Première visite des combles du Collège Calvin (Alain Richina)

 

PS: Île, une semaine après.

PS: Île, une semaine après.

  •  
  •  
  •  
  •  
  • 6
  •  
Cite as: André Ourednik (2015) « Wikitractatus spatial #2 – La fureur de lire » in Maps and Spaces from https://ourednik.info/maps/2015/06/01/wikitractatus-spatial-2/ [Last-seen November 21st 2018].
Category: Maps, Spaces