Stress et émotivité en milieu urbain : Une étude biosociale auprès des personnes ayant connu un premier épisode de psychose et des personnes à risque

English | Français
Stress and emotional arousal in urban environments André Ourednik, Marc Winz, Ola Söderström, Aïcha Rizzotti-Kaddouri, Steve Visinand, André Ourednik, Jennifer Küster, Barbara Bailey, 2022, « Stress et émotivité en milieu urbain : Une étude biosociale auprès des personnes ayant connu un premier épisode de psychose et des personnes à risque  », in Health Place. 2022 Mar 11;75:102762.

Cet article examine l'intrication entre les sentiments de stress et d'inconfort, l'excitation physiologique et les expériences urbaines des personnes vivant avec une psychose précoce. Il adopte une approche biosociale, en utilisant des méthodes mixtes combinant le monitoring ambulatoire de la conductance cutanée, des entretiens mobiles et des données contextuelles, collectées par GPS et enregistrements vidéo. L'étude s'appuie sur deux courants de recherche récents et s'efforce de les croiser. Le premier concerne l'utilisation du phénotypage numérique dans la recherche sur la santé mentale. Le second explore le stress et l'éveil émotionnel dans les villes en utilisant des mesures physiologiques ambulatoires. Sur le plan empirique, l'article est basé sur un travail de terrain à Bâle, en Suisse, avec neuf participants recrutés dans le cadre du Service de traitement précoce de Bâle (BEATS), et quatre témoins. Nous nous concentrons sur trois éléments saillants dans nos résultats : la perception visuelle de corps en mouvement, les transitions spatiales et l'ouverture et la fermeture de l'environnement bâti. L'analyse montre comment ces éléments suscitent des réponses physiologiques d'excitation et des sentiments d'inconfort exprimés. Dans la section de conclusion, nous discutons des implications méthodologiques de ces résultats et suggérons la notion de régime d'attention comme point de mire des futures recherches biosociales sur la santé mentale urbaine.