Contes suisses

Contes suisses André Ourednik, 2013, « Contes suisses », Encre Fraîche, Genève.

.extrait : ...En bas, au parterre, siégeait la statue pulpeuse d’Helvetia en personne. Olsson la reconnut à son bouclier à croix suisse. Contrairement à la représentation sur les pièces de monnaie, ses seins étaient nus et superbement formés. Elle avait l’air serein comme Pallas Athéna, mais sa peau était réaliste, comme celle de Lénine dans le Mausolée de la Place Rouge. Un nain chauve était assis sur ses genoux, avec un cache-sexe en peau de bête. Il portait des lunettes et une lance beaucoup trop grande pour lui...

La publication de ce livre a bénéficié du soutien de la Lotterie Romande.

Dans les médias